Une nouvelle direction artistique pour le Théâtre de Verdure du Jardin Shakespeare

Par Amélie Augis

Prochaine session du festival d’été du jeudi 28 juillet au 10 septembre 2022 Le Théâtre de Verdure s’est doté* d’une nouvelle équipe artistique menée par Hédi Tillette de Clermont Tonnerre et Lisa Pajon, fondateurs de la Compagnie du Théâtre Irruptionnel. Ils ont tous les deux l’ambition d’un théâtre pour toutes et tous d’une grande exigence artistique pratiquée avec joie et enthousiasme. Cette envie se retrouve dans la programmation du festival d’été du Théâtre de Verdure conçue avec un collectif d’artistes autour du théâtre et de la musique.  « En vingt ans d’un chemin qui nous a menés du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de la Ville de Paris à la direction du Théâtre de Verdure du Jardin Shakespeare, nous n’avons cessé de creuser l’idée d’un théâtre d’art en direction de tous les publics. »Lisa Pajon et Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre (Cie Théâtre Irruptionnel) *Avec le soutient de la Mairie de Paris du XVI arrondissement et la Ville de Paris.  Depuis le 17 juin et pendant tout l’été, venez découvrir ou redécouvrir un lieu unique à Paris et en Ile de France : le Théâtre de Verdure du Jardin Shakespeare.Au cœur du Bois de Boulogne, dans un écrin végétal qui allie art et nature, venez à la rencontre d’un festival en plein air ouvert à toutes et à tous, mêlant théâtre, musique, lectures, soirées, transmission, rencontres…Un festival éco-responsable, joyeux et convivial, pour les petits comme pour les grands dans un lieu magique. LES TEMPS FORTS INFOS PRATIQUES Théâtre de Verdure du Jardin ShakespearePré catelan, bois de Boulogne, Paris 16 e 15 € : Plein Tarif10 € : Tarif réduit (Moins de 26 ans, étudiant, chômeur, RSA)8 € : Spectacle Jeune Public (parents et enfants)

« La tête ailleurs »- nouvelle création de la Compagnie du Dagor

Par Collectif Overjoyed

« Avoir de l’imagination, qu’est-ce que cela veut dire ? » Création 2022 de Gwendoline Soublin, Compagnie du DagorDès 9 ans | durée 1h Voltairine, 70 ans, est à un tournant de sa vie. Hier, la Tour 53 a été détruite. Aujourd’hui, sur les ruines de la Tour, elle vient dire adieu à ses souvenirs d’enfance. Mais quelqu’une est venue au rendez-vous alors qu’elle n’y était pas conviée… C’est sa mère, qui lui apparaît sous ses traits de jeune femme, à l’époque où elle, Voltairine, était une petite fille. S’engage alors un ultime dialogue entre une mère, dont les pieds ont toujours été sur terre, et une fille, dont la tête est encore ailleurs, dans les nuages de l’imaginaire. À moins que ce ne soit l’inverse ? La virtuosité du presque rien : chaque spectateur est invité à imaginer, rêver le spectacle et les mots dans un dispositif tri-frontal sans décor. La Compagnie du Dagor réunit depuis 20 ans le trio artistique composé de Marie Blondel, Julien Bonnet et Thomas Gornet. Leurs créations questionnent la place de l’individu dans la société et les différentes manières et voies qu’il emprunte. Du 9 au 16 juillet 2022 à 10h10 au Totem – Scène conventionné d’intérêt national art, enfance, jeunesse / Avignon Festival Off / relâches dimanche 10, 17, 24 juillet 2022Totem, 20 avenue Monclar, 84000 Avignon Accompagnement communication et relations presse : Delphine Menjaud-Podrzycki / Collectif Overjoyed dmenjaud@overjoyed.fr

« Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars » – création de Carole Thibaut

Par Collectif Overjoyed

Version pour l’itinérance | durée 1h15 Un père débarque chez sa fille. Ils ne se sont pas vus depuis la mort de la mère, il y a plus de dix ans. De temps en temps, Ric, l’ami de la fille, se joint à eux puis repart, les laissant de nouveau seuls face à face. Au cours de la nuit, ils vont ainsi, tous les trois, régler leurs comptes d’amour et de haine, jusqu’à ce que, au petit matin, chacun prenne la décision qui modifiera le cours de sa vie. Autour d’une scène comme un ring de boxe d’une blancheur immaculée, le public est assis en quadrifrontal. Les acteur·trice·s circulent au centre et autour de ce dispositif autonome techniquement, concentrant l’action et la tension des relations dans cet espace fermé, tels trois animaux se tournant autour dans une cage, véritable cérémonial de vie et de mort. « Dans la tradition littéraire, si la fille tue un de ses parents, c’est la mère. Aucune figure de fille parricide, ou même portée par la haine ouverte du père dans une confrontation frontale avec celui-ci, ne traverse notre culture théâtrale et à plus large échelle nos représentations culturelles. » Carole Thibaut Comédienne de formation, Carole Thibaut commence par mettre en scène des œuvres d’autres auteurs et autrices, classiques et contemporaines. À partir de 2006, elle met en scène ses propres textes. Elle poursuit sa carrière de comédienne, au théâtre, dans près d’une trentaine de spectacles, notamment avec la Compagnie Sambre. Au cinéma elle a joué dans 18 ans après de Coline Serreau, dans Ma caméra et moi de Christophe Loizillon. Depuis janvier 2016, elle dirige le Théâtre des Îlets, Centre dramatique national de Montluçon. 9 au 26 juillet à 17h30 (off les 13 & 20) au Théâtre des Halles, salle du Conservatoire du Grand Avignon  1 – 3 rue du Général Leclerc – 84000 Avignon Accompagnement communication et relations presse : Delphine Menjaud-Podrzycki / Collectif Overjoyed dmenjaud@overjoyed.fr

« Ami.e.s, il faut faire une pause » – création de Julien Fournet, L’Amicale

Par Collectif Overjoyed

Re-création L’Amicale | durée 1h15 Jean nous embarque pour une excursion intime, philosophique et aventureuse avec de la pâte à modeler, des cocottes en papier et une infusion au thym. Et c’est un peu magique, c’est une quête mystique. Nous cherchons ce qui se joue ici-même, pendant le spectacle, derrière l’épaisse forêt de la culture : s’enfoncer jusqu’aux genoux et s’abandonner aux vagues. Avec la participation du public, ce spectacle tente de redessiner les liens périlleux entre art, éthique et politique avec cette résolution : se rendre disponible pour chercher de nouvelles relations aux choses, aux œuvres, aux événements. L’Amicale est une coopérative de projets qui mutualise des moyens (production, administration, diffusion, logistique) pour éditer des formes transversales, entre spectacle vivant et arts visuels. Elle tente de répondre à des questionnements esthétiques et économiques liés aux nouvelles écritures de la scène, tout en développant une réflexion autour de la production. Basée à Lille et à Bruxelles, elle rassemble, d’une part, 7 artistes associé·e·s en production déléguée (Antoine Defoort, Julien Fournet, Sofia Teillet, Samuel Hackwill, Ina Mihalache, Lorette Moreau et Sébastien Vial) et d’autre part, 6 accompagnateur·ice·s de projets associé·e·s : Célestine Dahan, Kevin Deffrennes, Salomé Dollat, Thomas Riou, Yulia Sakun et Marine Thévenet. Du 8 au 27 juillet 2022 les jours pairs à 10h au Théâtre du Train Bleu / Avignon Festival Off Du 27 au 29 septembre 2022 au Théâtre Unique à Nantes Du 10 au 12 novembre 2022 au Maillon à Strasbourg Accompagnement communication et relations presse : Delphine Menjaud-Podrzycki / Collectif Overjoyed dmenjaud@overjoyed.fr

BOUNCE BACK : basket x danse x musique

Par Céline Allais

La nouvelle création de Christina Towle / Kivuko Compagnie  Article mis à jour le 11 juin 2021. Sur le plateau – ou terrain -, ils sont trois : trois interprètes étroitement liés par la danse contemporaine, le basket ball, et la musique électronique, autour d’un ballon. Christina Towle nous présente son parcours, sa mission au sein du Regard du Cygne (Paris 20e) en tant qu’artiste associée et sa création Bounce Back. Christina Towle, chorégraphe franco-américaine formée chez Merce Cunningham, s’intéresse depuis toujours aux liens entre sport et danse : codes, relations au sein du groupe, écriture spatiale, virtuosité de l’instant, créativité dans ou hors l’action… Avec Bounce Back, elle compose, à partir du geste sportif, une nouvelle gestuelle chorégraphique, viscérale et sensorielle, qui donne naissance à un match-ballet mené par une « tribu polymorphe, à la fois corps de ballet, équipe de basket et orchestre ».  Comment, s’interroge-t-elle, gérons-nous nos propres forces pour progresser ensemble vers le même objectif ? Accompagnés en live par le DJ Sylvain Olliver, les trois athlètes nous donneront des éléments de réponse dans cette pièce où le souffle le dispute au suspense, où l’écoute la plus totale côtoie une certaine forme de « violence ».  « Trois interprètes, autant danseurs que grands sportifs, se réunissent autour d’un ballon rond et tout le match va se jouer là, dans les rebonds de leurs relations. Bienveillance, camaraderie, esquive, fuite ou résistance, c’est dans le chaos que s’organisent les règles d’un dialogue constant entre la force et l’écoute. Mais comment maintenir une harmonie, la clé qui fera gagner l’équipe toute entière? » Léa Poiré Bounce Back est une évidente métaphore des relations humaines, quel que soit le terrain social, c’est pourquoi son dispositif scénique a été pensé pour s’adapter pour tous les publics, aussi bien sur scène qu’en dehors des théâtres, dans un cadre intimiste autour d’un « terrain imaginaire », au plus près de la fulgurance de l’action et de la danse. Une création actuellement en résidences de création (CDC/La Briqueterie, La Ferme du Buisson…). le samedi 14 Août dans le cadre de l’été culturel du Centre Culturel Charlie Chaplin – Mantes-la-Jolie (78) – en extérieur le mercredi 25 Août à 18h dans le cadre de l’été culturel à Rosny-sous-bois (93) – Rosny-sous-bois – en extérieur le dimanche 12 Septembre à 13h dans le cadre du Festival Rencontres des Jonglages – Maison des Jonglages – La Courneuve (93) – en extérieur le vendredi 5 novembre à 14h30 et 20h30 au Théâtre & Cinéma Georges Simenon – Rosny-sous-bois (93) – en salle  le mardi 9 novembre à 14h et 20h au Regard du Cygne dans le cadre du Festival Signes d’Automne – Paris 20e – en salle le 28 mai 2021 : Création Amateur « Rebonds-Match Chorégraphique » dans le cadre du Festival Les Remontantes avec la MPAA Plus d’infos : www.kivukocompagnie.com Le collectif Overjoyed accompagne la Kivuko Compagnie dans le développement et la communication du projet.