C’est un château accroché à la falaise, lové dans une boucle de la Seine à une heure de Paris… dont Overjoyed suit de près les projets, notamment en matière de spectacle vivant – le lieu proposant représentations et résidences. Petite visite guidée.

Situé dans le Val d’Oise, aux frontières de la Normandie, le Château de La Roche-Guyon, l’un des plus beaux villages de France, est à (re)découvrir à plus d’un titre. Ne vous attendez pas à Versailles ou Chantilly. Littéralement adossé à la falaise de craie, le monument, en partie troglodytique, ménage de belles surprises lorsqu’on le visite de bas en haut et de fond en comble. Son patrimoine architectural hétérogène, modelé au fil des siècles, du Moyen-Âge à la seconde guerre mondiale, lui confère une identité et une présence singulières, quelque peu brutes. Le domaine s’étend des bords du fleuve, à travers un grand Potager-fruitier (labellisé “Jardin remarquable” et dont la production est certifiée bio), au donjon (actuellement fermé pour travaux), qui offre un panorama superbe sur la vallée, en passant par un beau jardin anglais.

Au cœur du maillage social et culturel territorial

Il ne s’agit pas simplement d’un joyau patrimonial du Vexin français. Il est l’un des acteurs centraux de la vie culturelle locale. En effet, l’EPCC (établissement public de coopération culturelle) en charge du château de la Roche-Guyon offre, tout au long de l’année, un programme ambitieux mêlant “Histoire et Création”, sciences et arts. Sous l’impulsion de la directrice Marie-Laure Atger, il propose chaque année expositions, conférences, colloques, animations, ateliers, spectacles et résidences autour d’une thématique unique interrogeant notre monde, d’hier à demain, sur un mode transdisciplinaire et à destination de tous les publics. En 2020, alors que se termine la saison sur le Voyage des plantes, commence également celle des Religions, du Sacré et de la Spiritualité. 

Le Château accueille par ailleurs les manifestations de plusieurs associations culturelles (association de cinéma, Festival de Théâtre du Val d’Oise…) et invite régulièrement de nombreux artistes en résidence, telle, récemment, la photographe Rachel Lévy, la céramiste Murielle Joubert et, cette saison, l’écrivaine/danseuse Claire Le Michel. Dans ce décor spectaculaire, créateurs et chercheurs bénéficient de deux choses rares en cette époque : de l’espace et du temps.

Une souscription nationale pour restaurer le théâtre troglodytique

Parmi les endroits incroyables que recèle le lieu : un mystérieux petit théâtre souterrain, aujourd’hui délabré, mais qui n’a rien perdu de son charme. Créé au siècle des Lumières par la duchesse d’Enville, il accueillait des représentations privées. Une souscription nationale a été lancée via la Fondation du Patrimoine pour le restaurer à l’identique. Sa jauge d’environ 80 places pourrait ainsi permettre de programmer plus de représentations de spectacle vivant !

La prochaine saison (2021) sera consacrée aux frontières. N’hésitez pas à soumettre vos projets directement au Château : information@chateaudelarocheguyon.fr

Pour faire un don et participer à la restauration du théâtre : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/theatre-du-chateau-de-la-roche-guyon

Photos : Céline Allais